Votre prochain PC sera assurément un PC reconditionné

Votre prochain PC sera assurément un PC reconditionné

Le 9 avril dernier, l’Insee annonçait une chute de 35 % de la consommation des Français depuis le début du confinement. Un retour à l’essentiel contraint et forcé, d’accord. Mais n’est-ce pas là aussi le signe voire même la preuve que nous sommes capables de vivre (et peut-être même vivre mieux) en interrogeant nos modes de consommation ?

Pour la plupart d’entre nous, ces quelques temps passés en télétravail nous ont permis de prendre un peu de hauteur et de nous poser des (bonnes) questions (essentielles) avant de nous lancer tête baissée dans un achat d’urgence. Nous avons su résister face à la tentation de nous procurer le tout nouveau PC ultra design se targuant de tout faire pour nous faciliter la vie au quotidien.

Se recentrer sur l’utile, le fonctionnel, le durable voire même se tourner vers l’économie circulaire. Et ce, même dans l’urgence ? C’est possible, la preuve avec l’achat de PC reconditionné.

Le PC reconditionné, un achat engagé

Avec la généralisation et la démocratisation du télétravail, le PC portable est devenu un équipement des plus convoité. Un achat bien souvent fait dans l’urgence et qui, de fait nous mène à occulter les impacts environnementaux et sociaux pourtant colossaux liés à sa seule fabrication. Pour fabriquer un seul PC portable de 2 kilos il faut au bas mot mobiliser :

800 kilos de matières premières pour récupérer les métaux. Graphite, cobalt, indinium, platinoïdes, tungstène, terres rares… On en compte des dizaines, parfois même concentrés dans un seul pays,

1500 litres d’eau, ce qui a pour conséquence d’amplifier le stress hydrique sur les zones d’extraction, là où la tension sur l’eau est déjà présente,

22 kilos de produits chimiques qui souilleront les terres.

Et, au-delà des impacts environnementaux, la fabrication des équipements informatiques implique également le travail de jeunes enfants dans des conditions souvent déplorables.

En tenant compte de l’ensemble du cycle de vie d’un PC portable c’est bien à l’étape de sa fabrication que se concentre le gros de l’empreinte environnementale (70%).

La fin de vie de nos équipements informatiques n’est pas plus glorieuse. Interpol estimait, en 2015, que près 70% des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) échappaient à la filière de recyclage agréée et faisaient l’objet d’un trafic mafieux au lieu d’être retraités et de permettre la revalorisation des matériaux.

Il apparaît donc évident qu’en tant que consommateur, aussi bien à titre professionnel que personnel, nous avons un super pouvoir, celui de faire durer au maximum nos équipements mais également d’envisager l’achat de matériel reconditionné qui revient à donner une seconde vie à un PC tout en faisant des économies non négligeables pour notre planète et notre porte-monnaie.

Un PC portable reconditionné, remis à neuf par des professionnels, vous coûtera en effet quasiment 50% du prix d’un PC neuf tout en vous permettant de bénéficier d’une garantie pouvant aller jusqu’à 3 ans.

Alors, pourquoi se priver de faire un geste concret pour la planète, les hommes et votre porte-monnaie ?

Devenir un consomm’acteur avec l’astuce des 5R

Pour nous guider dans la démarche d’achats plus responsable, une  astuce simple, c’est la règle des 5R, applicable à tous les domaines de la vie courante, professionnelle comme personnelle.

La règle des 5R Informatiques par OM Conseil

REFUSER

Avons-nous réellement besoin de nouveaux équipements ? Est-ce vraiment utile ? L’objet ou la solution ne font-ils pas doublon avec un autre que nous possédons déjà ? Qu’est-ce qui est vraiment essentiel ?

RÉDUIRE

Avons-nous besoin de toutes les options ? Avons-nous besoin d’installer tous les logiciels ou applis même si nous ne nous en servons qu’une fois à l’occasion ?

RÉPARER

L’équipement est-il durable, réparable, upgradable par nos soins ? On pense à Fairphone notamment qui propose un smartphone totalement démontable par son propriétaire.

RÉUTILISER

La solution ou l’équipement est-il disponible en prêt ou en location (économie d’usage), voire reconditionné ?

Des entreprises spécialistes du reconditionnement de matériel informatique, comme Trade Discount et Ecodair, offrent un choix d’équipements assez large permettant de répondre à nos besoins.

Un équipement ne nous sert plus ? Envisageons l’économie circulaire. Les Ateliers du Bocage reprennent les équipements informatiques des particuliers et entreprises dans le but de les remettre en état de marche pour la revente et le don. Ces acteurs de l’ESS (économie sociale et solidaire) jouent un rôle majeur dans la réduction de l’empreinte environnementale du numérique. Et, leur rôle social s’affirme concrètement puisqu’ils permettent à des personnes éloignées de l’emploi d’accéder à une formation, et de trouver un emploi.

RECYCLER

Une fois notre équipement informatique hors d’usage, il est de notre responsabilité de remettre celui-ci dans le droit chemin, celui de la filière de recyclage des DEEE. Les acteurs agréés par l’état, comme Ecologic et Ecosystem, mettent à disposition des particuliers des points de collecte des DEEE. Pour les professionnels, des offres de collecte sont également disponibles.

Et si cette prise de conscience personnelle passait les portes de nos entreprises ?

A titre personnel, nous sommes tous plus ou moins convaincus que chaque achat que nous réalisons (ou non) est en quelque sorte un vote, voire même un acte militant.

Quoi de plus frustrant alors, une fois passées les portes de notre entreprise que de devoir taire, voire même agir à contre-courant de nos convictions personnelles ? Cette dissonance cognitive, certains l’ont expérimentée et ont pris le parti de passer à l’action pour faire changer les mentalités positivement au sein de leur entreprise. Ces salariés engagés, on les appelle les « transféreurs », ils sont salariés, entrepreneurs, chefs d’entreprises… ils portent haut et fort leurs valeurs et embarquent leurs collègues dans leurs projets à impact positif.

En 2020, selon une récente étude, plus des deux tiers des Français auraient adopté le réflexe de chercher à réparer leur matériel informatique avant de songer à en acheter un neuf. Et, 47% des Français déclarent vouloir s’orienter vers l’achat d’équipements reconditionnés plutôt que d’opter pour du neuf. C’est donc une excellente nouvelle pour nos transféreurs qui trouveront forcément une oreille attentive au bureau.

Chez OM Conseil, la philosophie des 5R s’applique au quotidien et dans divers domaines (équipements informatiques, mobilier de bureau…). Nous achetons uniquement des PC reconditionnés, garantis 3 ans, pour nos nouveaux collaborateurs. Et, sans surprise, ils font parfaitement le job.

Alors, si vous aussi, vous ressentez l’urgence d’agir pour un numérique plus responsable, passez à l’action !

  • Adoptez les 5R au quotidien,
  • Challengez vos collègues sur l’âge de leurs PCs,
  • Montrez l’exemple en partageant votre expérience de réparation ou d’achat de matériel reconditionné. Soyez prêt à faire leur mettre des étoiles plein les yeux une fois que vous leur direz les économies réalisées 😉
  • Éveillez les consciences et semez des graines en partageant cet article à vos collègues, votre DSI, votre département en charge de la RSE, votre responsable achats ?

La planète compte sur vous et vous remercie.

Article rédigé par Stéphanie Le Brusq