Mac ou PC ?

Les ordinateurs Mac sont ils réellement plus chers que les PC ?

Cela fait des années que nous entendons dire ça et là, qu’un Mac c’est inabordable, réservé aux riches, beaucoup trop cher pour un usage en entreprise et tout plein d’autres arguments qui, au premier abord et sans réelle analyse, ont tendance à devenir la norme et donc vous redirigent vers le premier revendeur de pc du coin ou du web.

Pour ma part, j’utilise des Mac depuis 2006 maintenant. Je parle des Mac qui fonctionnent avec Mac OS X. J’ai fait du « Apple 2″ et autre « PowerBook 5xx » comme beaucoup de « papy » de l’informatique, dans les années 80 et 90 mais là n’est pas le sujet. J’ai aussi fait du ZX81, du Commodore et de l’Atari ST. Et comme tout le monde, j’ai grandi avec des PC sous Microsoft, les ai utilisé et les utilise toujours dans le cadre de nos activités chez OM Conseil ou chez nos clients. Et je ne parle pas des serveurs 2003 ou 2008, omniprésents encore en ce début d’année 2012.

Pour tout vous dire, j’ai même tenté de travailler quelques années avec Linux sur mes postes portables et fixes. Etant un fervent défenseur des Logiciels Libres, je me devais de montrer l’exemple ! D’ailleurs une grande majorité de nos postes de travail chez OM Conseil fonctionne sous Ubuntu. Mais j’avoue que depuis que j’ai goûté au Mac sous OS X en 2007, j’ai découvert qu’on pouvait être un professionnel de l’informatique tout aussi efficace, si ce n’est plus, qu’avec d’autres systèmes. Mais revenons-en au sujet de cet article. Est-ce réellement plus cher de « switcher » d’un PC vers un Mac ?

Le cahier des charges :

Pour y répondre, j’ai fais un exercice très simple, je suis parti d’un cahier des charges relativement courant aujourd’hui pour un usage professionnel mobile : je veux un ordinateur portable assez puissant et de gamme dite « professionnelle » pour faire de l’Internet et de la bureautique tous les jours de la semaine, assez grand pour travailler confortablement sur son écran plusieurs heures par jour mais assez léger pour ne pas avoir de problèmes de dos dans mes multiples déplacements. Il doit avoir une Webcam intégrée pour mes visioconférences. Du bluetooth pour mes accessoires. Une sortie vidéo pour mon vidéo-projecteur et bien entendu une autonomie batterie d’au moins trois heures en usage courant de type travail dans le TGV ou un aéroport.

Au niveau des logiciels supplémentaires, je souhaite qu’il soit équipé de la suite Microsoft Office et d’un antivirus si son système l’impose. Du grand classique en fait.

Je souhaite une garantie de trois années avec possibilité d’avoir un technicien en hotline si j’ai des soucis avec son utilisation. Même si notre société sait faire ce type de support, avoir celui du fabricant, c’est pas mal aussi 🙂 En fait, comme beaucoup de décisionnaires, je veux être « tranquille » pendant la durée de l’amortissement comptable. Après tout est discutable, je suis le premier à dire que ces « garanties », qui sont plus des assurances que de réelles garanties contre les pannes, ne sont pas obligatoires et le fait de ne pas les souscrire peut faire baisser la facture de 20 à 30 % ! Cela fera sans doute d’ailleurs le sujet d’un de mes prochains articles.

Enfin, last but not least, je veux savoir ce que propose les fabricants que je vais comparer en terme de RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale). Il est important pour moi et pour nos équipes, qu’un fournisseur partage nos valeurs. Je le prends donc en compte.

Le comparatif matériel et services choisis :

Coté Apple, le choix est très rapide puisque la gamme n’est pas très riche. Ce sera un Macbook Pro doté d’un écran de 13″ et pesant 2 kgs. Il sera équipé d’un processeur Intel Core i5 cadencé à 2,4 Ghz. C’est l’entrée de gamme sur ce modèle.

Macbook Pro de 2012

Dell Latitude E6320 de 2012

Coté PC, j’ai fais quelques recherches d’une machine proche de celle d’Apple en termes de taille, poids, puissance et services. Mon choix s’est arrêté sur un portable DELL Latitude E6320 équipé d’un écran de 13,3″ et accusant un poids de 2 kgs lorsqu’il est doté d’une batterie de 6 celulles. En février 2012, ce modèle est équipé d’un processeur Intel Core i5 à 2,5 Ghz.

 Détails             Macbook Pro 13″ Dell Latitude E6320 13,3″
 Poids 2 kgs 2 kgs (avec batterie 6 cellules pour approcher l’autonomie du Macbook).
 Processeur Intel i5 2,4 Ghz Intel i5 2,5 Ghz
 Disque dur 500 Go S-ATA à 5400 rpm 320 Go S-ATA à 5400 rpm
 Taille de l’écran 13 pouces 13,3 pouces
 Résolution native de l’écran 1280 x 800 pixels 1366 x 768 pixels
 Carte graphique Intel HD Graphics 3000 Intel HD Graphics 3000
 Mémoire vive 4 Go en SDRAM DDR3 à 1333 Mhz (2 x 2 Go) 4 Go en SDRAM DDR3 à 1333 Mhz (2 x 2 Go)
 Système d’exploitation Mac OS X 10.7 Lion (système 64 bits uniquement) Microsoft Windows Seven Professionnel 64 bits
 Webcam Oui – Caméra FaceTime HD 720p avec performances améliorées en faible luminosité. Oui – webcam HD 720p avec logiciel Logitech.
 Wifi et BlueTooth 802.11n (compatible 802.11a/b/g) et Bluetooth 2.1 + EDR 802.11n (compatible 802.11a/b/g) et Bluetooth 3.0
 Suite bureautique Microsoft Office Microsoft Office 2011 pour Mac en version boite. Microsoft Office 2010 pour petites entreprises fourni par Dell en licence OEM
 Antivirus (si nécessaire) Non applicable (et ça change tout !) Trend Micro avec 15 mois d’abonnement fourni par Dell.
 Garantie 3 ans Oui avec option AppleCare (retour atelier, il faut compter de quelques heures à une semaine pour une réparation nécessitant un changement de pièces). Oui sur site avec intervention le jour ouvré suivant.
 Autres services utiles One-to-One pour aider au changement. ça consiste à des sessions personnalisées pour apprendre à mieux utiliser un Mac. Niveau débutant ou expert, voire entre les deux. ça coûte 99 € TTC pour la première année. Non Applicable.

La Responsabilité Sociétale et Environnementale :

Et que font Apple et Dell au niveau RSE ? Ce point a été en fait le plus difficile de mon analyse tant il est compliqué de trouver des informations vérifiables. Après quelques heures de butinage et de lectures approfondies d’articles de presse, de blogs et d’autres sites dédiés au marché du Green IT, je n’ai pu départager les deux constructeurs. Je vous fourni ici les liens directs vers leurs pages Web qui traitent de ces enjeux et vous laisse seul juge pour les départager. Notez tout de même que ces pages ne suffisent pas pour se faire une opinion précise. Quelques articles traitant de l’environnement de travail de Foxcon en Chine (principal fournisseur d’Apple) permettent d’aller plus loin. Utilisez Google pour aller plus loin si cette thématique vous intéresse.

Apple et l’environnement : http://www.apple.com/fr/environment/
Je n’ai rien trouvé en français sur Apple et sa politique RSE.

Dell et sa stratégie RSE : http://content.dell.com/fr/fr/corp/cr.aspx

VERDICT :

Prix du MacBook Pro 13″ choisi en ce mois de février 2012 sur le site d’Apple : 1 665,95 € TTC.
Prix du Dell Latitude E6320 13,3″ en ce mois de février 2012 sur le site de Dell (réduction de 332,50 € proposée par le site) : 1 623,50 € TTC.

On est à 42,45 € TTC d’écart en faveur du Dell. Si je retire l’option One-to-One d’Apple qui coûte 99 €, le Macbook devient alors moins cher ! Un mythe est tombé. Un ordinateur Apple, pour un usage professionnel, ne coûte pas plus cher qu’un ordinateur de type PC utilisant Microsoft Windows et doté de la même capacité physique !

Après on peut toujours parler du coût lié aux formations nécessaires pour passer au Mac, on dit « switcher » vers le Mac, ou encore du manque de logiciels compatibles avec ce système. C’est vrai que cela peut-être un frein important voire même une cause de point bloquant pour un tel projet mais il faut aussi regarder ce qu’il se passe depuis quelques années avec l’avènement de la virtualisation et du cloud computing. On peut virtualiser, tant sous Windows que sous Mac OS X, pour avoir sous la main le logiciel non-compatible avec le système hôte. On utilise aussi de plus en plus d’applications Web dans les « nuages », nous le faisons chez OM Conseil, de fait on se libère des contraintes qu’impose tel ou tel autre système d’exploitation, ça coûte du coup bien moins cher pour une productivité bien meilleure.
Un bémol de taille tout de même, qu’il reste à souligner, pour les ordinateurs à la pomme : les pièces détachées, dont l’offre est très faible en terme de variété et de choix et dont les prix sont exorbitants, dépassant parfois l’entendement. J’ai vu par exemple des disques durs externes, avec connectique firewire 800, vendus trois à cinq fois plus chers que leurs cousins à connectique USB ! Il suffit de se promener dans l’Apple Store, section des accessoires, pour comprendre.

Conclusion, si vous pensiez qu’acheter un portable Apple pour travailler vous aurez ruiné, détrompez vous, ceux sont des légendes urbaines provenant d’études biaisées. En ce début d’année 2012, il est tout à fait pertinent d’acquérir un ordinateur à la pomme lorsque le choix se pose de remplacer son « vieil » outil informatique. Pour certains métiers c’est très facile dès lors que le système d’information de l’entreprise n’est pas trop fermé au niveau des technologies employées. Je pense aux commerciaux, aux managers ainsi qu’aux dirigeants pour qui l’efficacité en mobilité, la solidité et l’image de marque seront essentiels. Mais aussi aux assistantes que l’on peut équiper d’iMac et qui après un accompagnement au changement digne de ce nom, décupleront leur productivité et leur idées innovantes pour mettre en valeur l’entreprise. Pour d’autres métiers ça peut s’avérer beaucoup plus difficile. Il faudra réfléchir à deux fois avant de changer le vieux pc de la compta par un Mac par exemple !